Aller au contenu principal

Trois bonnes nouvelles pour la nature bruxelloise!

Dernière mise à jour :

Une fois n’est pas coutume, trois faits marquants teintent d’une couleur positive la fin de législature du gouvernement bruxellois actuel. En effet, les décisions actées et les actions entreprises vont dans le sens des interpellations et des mobilisations naturalistes dont l’origine remonte parfois à bien des années.

Natura 2000 s'étend à Bruxelles!

Nous saluons donc l’extension de la zone Natura 2000 (ZCSII) qui passe par l’intégration de 13 hectares de prairies attenantes à l’Institut Pasteur sur le plateau Engeland, dont la gestion est actuellement confiée à Bruxelles-Environnement.

Cette extension a été proposée pour deux raisons principales: d'une part, la haute valeur scientifique et naturelle ainsi que la structure géomorphologique unique du site, et, d’autre part la présence d’une nouvelle espèce de chauve-souris, le Vespertilion à oreilles échancrées. Cette extension est cruciale pour renforcer le maillage vert bruxellois car elle permet de pérenniser la liaison écologique entre les zones du Kinsendael et du bois de Verrewinkel, à un endroit où la zone Natura 2000 n’est qu’une bande étroite de part et d’autre de la promenade verte.

Cette décision est d’autant plus remarquable qu’il s’agit d’une première en Europe: jamais une zone Natura 2000 n’avait été étendue jusqu’ici!

 

Deux nouvelles réserves naturelles

Alors que l’enquête publique pour l’extension de la zone Natura 2000 s’achevait ce 10 octobre 2018, une semaine plus tard, un autre dossier se clôturait positivement: le 18 octobre, deux zones vertes de haute valeur biologique ont obtenu le statut juridique de réserve naturelle.

Il s’agit de la roselière de Neerpede ainsi que de la future réserve naturelle du Koeivijverdal, toutes deux situées à Anderlecht.

Dorénavant, elles bénéficieront du titre de réserves naturelles et d’un plan de gestion. Ceux-ci comportent tous les éléments d’un plan de gestion de la nature avec des informations administratives, l’historique de la zone, une description de l’écologie de la zone naturelle, des explications de la faune et la flore présentes, ainsi que les objectifs naturels et des mesures de gestion.

Ces deux réserves naturelles seront gérées par des associations de protection de la nature: Natagora pour la première et Natuurpunt pour la seconde.

Et peut-être encore une nouvelle réserve?

Enfin, la création d’une autre réserve naturelle est également à l’étude: celle de l’Hof ter Musschen à Woluwe-Saint-Lambert. La volonté de la ministre en charge de l’Environnement d’intégrer plusieurs espaces verts au Réseau Nature de Natagora vient compléter ce tableau réjouissant.

Nous avons donc toutes les raisons de nous réjouir de ces excellentes nouvelles que nous souhaitions partager avec vous et avec le plus grand nombre. Ces acquis sont la preuve que parfois la persévérance paye! Et c’est donc avec des attentes logiquement assez élevées que nous aborderons la prochaine législature afin de nous assurer que l’effort sera maintenu et même étendu...!

Amandine Tiberghien (novembre 2018)

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON