Aller au contenu principal

La Foire au jardin naturel à la Ferme Nos Pilifs, à Bruxelles

Le week-end du 2 et 3 avril 2022 s’est tenue, après trois ans d’absence, la troisième édition de la Foire au jardin naturel. Un week-end entier pour éveiller le public à la biodiversité à Bruxelles et plus spécifiquement à celle de nos jardins. Au programme balades, ateliers, animations et nature!

Les jardins bruxellois représentent près d’un tiers des espaces verts de la ville. Souvent oubliés, ils pourraient être une arme très puissante pour améliorer la biodiversité en ville. Cet évènement avait donc comme ambition de mettre les jardins au premier plan dans la gestion des espaces verts. Comme ceux-ci sont privés, la sensibilisation de la population est essentielle.

L’évènement avait lieu à la Ferme Nos Pilifs, au nord de Bruxelles. Cet endroit presque magique, entre campagne et ville, a accueilli tous les participants et une trentaine de stands. Malgré une météo peu clémente, cette initiative de Bruxelles Environnement en collaboration avec le Réseau Nature de Natagora fut un succès.

De nombreuses balades d’observation étaient organisées sur des thèmes variés. Les petits groupes, composés de nombreuses familles, ont pu suivre les explications de naturalistes expérimentés pendant une à deux heures. C’était l’occasion parfaite pour prendre un grand bain d’air frais et dévoiler la biodiversité parfois oubliée ou négligée de la ville. C’est aussi un chouette moment pour s’éveiller à la nature. Les promenades étaient réparties sur tout le week-end. Certaines ont commencé au lever du soleil pour écouter le chant des oiseaux et les reconnaître. D’autres s’intéressaient plutôt à la flore et la faune de certains écosystèmes. Une d’entre elles se concentrait uniquement sur les abeilles qui sont, évidemment, extrêmement importantes et à absolument protéger.

Les naturalistes en ont aussi profité pour sensibiliser à l’encodage de la biodiversité et à la science participative. Divers outils ont été présentés dont l’application Obsidentify qui, grâce à une photo, va reconnaître l’espèce à identifier. Ensuite, cette observation peut être encodée sur le site Observations.be où elle sera partagée avec la communauté. C’est extrêmement simple mais très puissant. Une grande base de données est alors disponible pour les scientifiques et devient une véritable mine d’or. Elle permet d’améliorer les connaissances sur la répartition, l’abondance, la mortalité ou encore la migration de différentes espèces. L’analyse sur plusieurs années permet aussi de déterminer l’évolution des écosystèmes. Si la population prend en main ces outils, nous aurons à notre disposition des informations clés sur l’état de la nature en temps réel et sur tout le territoire belge.

Lors de la foire, les naturalistes ont aussi directement utilisé ces outils en organisant un Bioblitz, c’est-à-dire un inventaire biologique intensif dans un périmètre précis. Sur le week-end et les 5 hectares de la ferme, 213 observations ont été réalisées avec plus de 130 espèces différentes.  L’objectif initial était d’identifier 300 espèces mais malheureusement la météo ne l’a pas permis.

Toutes ces différentes activités ont mis en évidence que nos villes sont encore riches de vies à préserver. Nous en sommes entourés.

Dans ce but, une trentaine de tentes se sont retrouvées dans la prairie de Nos Pilifs avec chacune un projet inspirant pour la nature. Leurs activités étaient toutes très diverses allant de distribution gratuite de plantes indigènes, d’ateliers de vannerie sauvage ou encore d’explication sur le zéro déchet grâce au compost.

Il y avait aussi de nombreuses activités pour les enfants dont un château gonflable, un manège « à propulsion parentale » et des jeux en bois.

Finalement, ce week-end a remis au centre de la discussion des sujets extrêmement importants pour les habitants de Bruxelles mais aussi de tous ceux qui ont un jardin. N’oublions pas que la biodiversité est partout autour de nous et qu’il faut la préserver. Il est primordial que nos jardins changent. Il existe de nombreux gestes simples à appliquer comme l’installation d’hôtels à insectes, la suppression de pesticides ou encore la plantation d’espèces indigènes.

Nous pouvons être la source d’un grand changement, alors faisons-le ensemble!

 

 

Lola Keppenne (avril 2022)

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON