Aller au contenu principal

Que penser du recensement des chevreuils en Forêt de Soignes?

Article original de 2014 - mis à jour en 2022

Natagora Bruxelles participe au recensement des chevreuils organisé conjointement par les 3 Régions gérant la Forêt de Soignes.

 

Que fait-on exactement pendant ce recensement?

En effet, tout le monde s’en rend bien compte, il est impossible dans une aussi grande zone (+/-5000 ha) de compter tous les chevreuils un à un. C’est pourquoi le recensement n’a pas pour but de compter les chevreuils présents mais bien de déterminer chaque année l’IKA ou Indice Kilométrique d’Abondance, autrement dit le nombre moyen de chevreuils observé par km parcouru et ainsi de se rendre compte de l’évolution de leur population. Cette manière de procéder, répétée d’année en année dans les mêmes conditions, rend possible la comparaison des résultats et ainsi permet d’évaluer la santé de l’espèce étudiée. Au fil des ans, l’IKA nous indiquera si le nombre de chevreuils augmente ou diminue dans cette forêt.

Comment s’y prend-t-on de façon précise?

En premier lieu, la forêt a été préalablement divisée en 23 circuits de +/-5km de long; 10 de ces circuits étant situés dans la région bruxelloise. Ces circuits, dessinés sur une carte IGN, sont parcourus 4 fois par les gardes de Bruxelles-Environnement et 1 fois par les volontaires de Natagora. Le recensement se déroule au mois de mars lorsque les arbres n’ont pas encore revêtu tout leur feuillage et à une époque où les grands frimas de l’hiver sont terminés. Chaque volontaire débute son circuit au lever du soleil (+/-06h30) et le termine environ 1h30 plus tard. Il note avec précision sur sa carte IGN le nombre de chevreuils observé, l’endroit exact de l’observation et il y indique la direction suivie par les animaux. Cette dernière précision permet d’éviter les doubles comptages dans les différents circuits.

Quels sont les résultats obtenus?

En 2014, le nombre maximum de chevreuils observés sur l’ensemble des parcours s’est élevé à 108 et le nombre minimum à 69. L’IKA, qui était stable les années précédentes avec une moyenne de +/-1,0 (1 chevreuil observé par km parcouru) est tombé à +/- 0,75; ce qui constitue une baisse significative. Il est cependant encore trop tôt pour parler d’une diminution des chevreuils dans la forêt de Soignes. En effet, d’une part seuls certains parcours ont été affectés et d’autre part, la régénération forestière s’étant fortement développée a réduit d’autant la possibilité de détecter les animaux.

En 2019, les chiffres ont nettement diminué: le nombre maximum de chevreuils observé est de 88 et le nombre minimum 56. L'IKA varie entre +/- 0,45 et +/- 0,75. La baisse est régulière depuis 2013, même si elle semble se stabiliser ces dernières années. Les causes ne sont pas connues. Toutes les hypothèses restent ouvertes: circulation dérangement, prédation, maladies...

Vous pouvez lire la synthèse 2008-2021 sur le site de la Fondation de la Forêt de Soignes

Christian Bock

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles. Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON